Références

La régénération d'acide chlorhydrique, baptisée Indaver ARP, par Indaver chez Tata Steel à IJmuiden (Pays-Bas) est une bonne référence, ainsi qu’un projet similaire comme IndaChlor.

Régénération de l’acide chlorhydrique

Depuis 2001, l’installation Indaver ARP (Acid Recycling Plant) située aux Pays-Bas récupère l’acide chlorhydrique provenant de trois bains de décapage de chez Tata Steel. L’acide chlorhydrique est utilisé pour empêcher la corrosion des plaques d’acier, après laminage. L’acide de décapage usé est oxydé au sein des installations Indaver ARP (situées sur les terrains de Tata Steel à IJmuiden, juste au-dessus d’Amsterdam). De cette oxydation résulte un acide chlorhydrique régénéré, réutilisé ensuite par Tata Steel. Il s’agit d’une solution durable, qui voit les déchets transformés en matières premières. Elle est réalisée au sein d’une boucle totalement fermée.

L’oxyde de fer récupéré est également réutilisé comme matière première dans l’industrie de l’acier et des pigments. 

Ce qui fait des installations ARP un modèle en matière d’économie circulaire. 

Indaver Molecule Management

Tout comme IndaChlor, le projet ARP fait partie du programme Indaver Molecule Management (IMM). Ce programme a pour objectif de récupérer les matériaux de qualité des flux résiduels des processus industriels. Avec le projet ARP, Indaver a une fois encore construit une installation de recyclage à proximité immédiate (et même, dans le cas présent, sur le terrain) du site de fabrication d’un partenaire industriel, à savoir une entreprise sidérurgique. L’acide chlorhydrique récupéré et l’énergie produite sont ainsi immédiatement réutilisés au sein du processus sidérurgique, ce qui permet de rendre négligeables les frais logistiques. 

Un recyclage permanent de qualité

Des connaissances techniques spécifiques sont requises dans le cadre du traitement de ces flux résiduels complexes et souvent dangereux et de leur transformation en nouvelles matières premières. Ce type de projet est très intéressant puisqu’il permet une plus grande indépendance par rapport aux marchés des matières premières (primaires) et l’obtention d’un rendement sur les matières premières récupérées.

Partager cette page